Suivre la santé de son enfant : médecin généraliste ou pédiatre ?

Devenir parents est une étape importante dans la vie d’un couple. Du jour au lendemain, le quotient change, les responsabilités augmentent. Ils doivent être capables de donner le maximum que ce soit matériellement ou affectivement. Pour eux, choisir un pédiatre plutôt qu’un généraliste est tout à fait nouveau. Aussi, pour ne pas se tromper dans leur choix, ils doivent considérer certains points.

Faire confiance à la formation pédiatrique

Pour une maman, mettre au monde son enfant après neuf mois d’efforts est un énorme privilège. Dès sa naissance, celui-ci est bichonné et accompagné par un professionnel qualifié. Ceci dit, pour la plupart des parents, le fait de choisir un pédiatre se fait tout naturellementMais quels peuvent être les raisons de cette option ? En général, les pédiatres reçoivent une formation spécifique au suivi médical des nourrissons. Vaccins, varicelle, otite. Aucune de ces maladies ainsi que d’autres troubles ne leur échappent. D’une certaine façon, ses connaissances en pathologies des tout-petits sont plus développées. Sans oublier le fait qu’ils travaillent avec des spécialistes tels que les psychologues, les orthophonistes. Ce qui lui permet de renforcer ses acquis et de recevoir un appui extérieur, si besoin.

Opter pour la rapidité et la proximité du généraliste

De nos jours, presque toutes les familles ont un médecin attitré. Une personne en qui elles ont confiance depuis des années. Ainsi, quand un membre de la famille tombe malade, il suffit d’appeler et prendre rendez-vous. C’est pour cela que beaucoup requièrent les services d’un généraliste au lieu de choisir un pédiatre. De plus, comme il connaît tous les antécédents de la famille, il peut agir plus efficacement. Notamment grâce aux dossiers dont il est déjà en possession. En outre, contrairement aux autres spécialisations, celui-ci est habituellement disponible. Il peut même se déplacer à domicile et recevoir à des heures tardives en cas de nécessité. En revanche, certains d’entre eux prescrivent des médicaments sans prendre en compte leurs cibles comme les nouveau-nés. Ce qui n’est pas le cas du pédiatre étant donné qu’il préconise souvent des solutions moins drastiques.

Existe-t-il d’autres alternatives ?

Pour de nombreux foyers, choisir un pédiatre ou un généraliste est surtout une question de moyen. Aussi, afin d’économiser et avoir un soin adapté, ils élisent les centres de protections maternelles et infantiles. En effet, les PMI fournissent aux enfants des consultations pédiatriques et médicales gratuites jusqu’à 6 ans. Toutefois, vu leurs horaires, la sélection peut tourner à l’avantage des généralistes et des pédiatres.

Quand et comment commencer la diversification alimentaire ?
Consultations pédiatriques : qui rembourse quoi ?