Les enfants atteints du syndrome d’Asperger et la sensibilité sensorielle

Publié le : 12 mai 20236 mins de lecture

Parmi les maladies les plus fréquentes chez les enfants, on peut compter le syndrome d’Asperger qui apparaît dès le plus jeune âge. Il s’agit d’une forme d’autisme qui touche près de 600 milles personnes dans le monde entier. On le reconnaît par des troubles de socialisation et des difficultés dans la communication. Cela s’explique par le déséquilibre dans la transmission des informations dans le cerveau. Zoom sur la manifestation, les causes de cette pathologie et les traitements possibles.

Comment se présente le syndrome d’Asperger ?

Votre enfant souffre-t-il du syndrome d’Asperger? Cette maladie qui touche les enfants dès les premiers mois ou les premières années de leur vie nuit considérablement à leur développement psychique et moteur. Il se manifeste de diverses manières. Les symptômes les plus courants se caractérisent comme suit :

Hyperactif, l’enfant rencontre des problèmes de socialisation. Il ne parvient pas à capter certains signes corporels comme le hochement de tête, le haussement des épaules… Il ne maîtrise pas non plus certains codes du langage courant : les sous-entendus comme les blagues lui sont difficiles à détecter. Par ailleurs, il peine à comprendre les règles de la vie en société. Il a du mal à manifester de l’empathie à autrui et refuse même parfois le contact, notamment physique.

Un sujet atteint du syndrome d’Asperger manifeste une très grande difficulté à communiquer avec les gens qui l’entourent. Il n’exprime que très rarement ses sentiments et éprouve un grand mal à parler de sa personne en utilisant « je ».

Autres symptômes de la maladie

Un enfant diagnostiqué manifeste de l’obsession sur quelque chose qui lui tient à cœur. Par exemple, il aime dessiner. Il s’y met jusqu’à épuisement. On note également son caractère perfectionniste et son attitude à effectuer les choses régulièrement, toujours aux mêmes heures. Il présente de véritables difficultés lors des imprévus.

L’enfant atteint de cette maladie est intelligent. Il a très bonne mémoire, une logique remarquable et une capacité à bien analyser.

Une maladresse dans la motricité caractérise, par ailleurs, le syndrome d’Asperger. On note, en effet, de la rigidité dans la démarche ou encore un manque de coordination dans les mouvements.

On voit apparaître les premiers signes du syndrome d’Asperger dès les premiers mois et années de l’enfant. Comment ?

  • A 12 an, il ne maîtrise aucun geste social ;
  • A 18 mois, il n’articule pas encore un mot ;
  • On constate au fil du temps la perte du langage…

Des causes inconnues, un diagnostic difficile

Actuellement, les causes de cette maladie ne sont pas encore connues. Puis, il est très difficile de la diagnostiquer puisqu’il n’existe aucun signe de retard mental. Curieusement, le syndrome d’Asperger ne provoque aucun déficit intellectuel. On dirait même que les individus atteints de cette pathologie ont un QI élevé. Jusqu’à ce jour, on ignore encore les causes réelles de la maladie. De plus, les symptômes peuvent être attribués à différents problèmes de comportement, de développement ou encore de langage : schizophrénie…

Les médecins remarquent toutefois que les facteurs génétiques héréditaires ne sont pas à écarter. Lorsqu’il y a un proche atteint du syndrome d’Asperger, les autres membres de la famille sont à risques. On note également que les garçons sont plus sujets à la maladie comparés aux filles.

Le plus souvent, le diagnostic n’est établi qu’au-delà de 10 ans. Différents tests dont des bilans psychomoteur et orthophonique sont effectués. On planifie également des entretiens avec la famille et l’établissement scolaire où l’enfant est inscrit.

Comment traiter le syndrome d’Asperger ?

Jusqu’à présent, les chercheurs ne parviennent pas encore à prévenir ni à guérir le syndrome d’Asperger. Cela signifie qu’il n’y a pas encore de traitement curatif possible. Mais, les enfants victimes de cette maladie ont besoin d’un accompagnement spécial pour qu’ils puissent s’épanouir normalement. Différentes solutions sont proposées par les médecins spécialisés afin d’accompagner au mieux l’enfant atteint de la maladie.

Les interactions sociales peuvent s’améliorer suite à une thérapie cognitivo-comportementale et divers aménagements scolaires. Un suivi multidisciplinaire permet d’éviter les dérives.

Le médecin traitant peut tout de même prescrire un traitement médicamenteux. Cela permet d’atténuer les troubles autistiques.

Au fil des années, un enfant souffrant de la maladie devient un adulte capable de s’assumer : il n’a pas de difficulté à construire une belle carrière et à fonder une famille. Mais, cela ne diminue pas ses problèmes relationnels. Il ne présente aucun signe au premier abord. C’est au fil du temps que les relations deviennent plus compliquées car l’adulte atteint du syndrome d’Asperger n’est pas en mesure de tisser des liens forts. Il refuse toujours autant que possible les contacts physiques. Un accompagnement médical lui est toujours d’une grande aide. Tout dépend de son niveau d’autonomie.

Lorsqu’un enfant atteint du syndrome d’Asperger devient adulte, ses problèmes comportementaux et relationnels sont toujours présents mais peuvent être réduits. Divers soutiens psychologique et psychomoteurs permet d’améliorer, effectivement, les troubles, sans pour autant les guérir totalement. 

Comment soulager les premières poussées dentaires de mon bébé ?
Quand et comment commencer la diversification alimentaire ?

Plan du site