Chirurgie de l’œil : zoom sur la chirurgie réfractive

Actuellement, il existe une chirurgie oculaire qui permet de rectifier certains défauts des yeux : la chirurgie réfractive. Mais quand recourir à cette opération ? Et quels sont les effets secondaires ?

La chirurgie réfractive : c’est quoi au juste ?

Il existe actuellement plusieurs solutions pour corriger les défauts des yeux. Il peut s’agir de port de lunettes ou de lentilles de contact. Mais dès fois, le médecin peut prescrire une chirurgie réfractive. C’est une opération des yeux qui a pour objectif de rectifier les défauts réfractifs de l’œil et qui concerne essentiellement : la myopie : une personne qui a une bonne vision de près mais qui voit flou de loin, l’astigmatisme : la vision de la personne n’est pas très nette sur tous les angles et la presbytie : la vision de près devient de moins en moins concrète et l’hypermétropie : la vision n’est pas nette de près mais excellente de loin.

Attention ! La chirurgie réfractive est réservée aux adultes uniquement. D’ailleurs, un bilan préopératoire est indispensable afin d’évaluer si l’opération est envisageable ou non : topographie cornéenne, etc.

Chirurgie réfractive : quels sont les risques ?

Comme toute intervention chirurgicale, des effets plus ou moins gênants peuvent apparaitre après l’opération. La sécheresse oculaire est la plus courante. Pendant une période variant entre quelques semaines à quelques mois, le patient peut ressentir des sensations désagréables. Pour y remédier, votre chirurgien vous prescrira des larmes artificielles. De même, il est possible que vous ayez des perceptions lumineuses qu’on appelle également halos lumineux prenant la forme d’étoiles. Pas de panique ! En quelques semaines, ils disparaîtront. Toutefois, d’autres effets secondaires peuvent aussi apparaître : Des infections oculaires et des inflammations : elles sont rares et ne touchent que la partie superficielle de l’œil. Cependant, si elles ne sont pas traitées à temps, elles peuvent laisser des cicatrices inesthétiques. Une ectasie cornéenne : c’est une déformation cornéenne. La chirurgie réfractive peut provoquer une douleur oculaire ou un retard de cicatrisation.

Quelles sont les précautions à prendre pour une opération réussie ?

Une semaine avant l’opération, il faudrait arrêter de porter des lentilles. Et juste après l’intervention, la conduite est déconseillée. En revanche, sont obligatoires : le port coques de protection pendant 2 nuits après l’intervention et le port de lunettes de soleil 2 jours après la chirurgie.

Il faudrait également noter que le résultat n’est pas immédiat. La vision peut être floue pendant plusieurs heures ou jours selon la technique utilisée.

Remarque : L’intervention peut coûter très cher. Or, les frais ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale. Pour bénéficier d’une bonne couverture, mieux vaut souscrire à une complémentaire santé.

Comment protéger mes yeux du soleil en été ?
L’hypermétropie : symptômes et traitements