Quand et comment commencer la diversification alimentaire ?

La croissance d’un bébé est impossible avec uniquement du lait. Arrive un moment où la diversification alimentaire est obligatoire. C’est une étape importante tant pour la vie du bébé que celle des parents. Quand faut-il donc commencer la diversification alimentaire de votre bébé ? Commencer la réussir ? Découvrez ici quelques astuces !

Diversification alimentaire : commencer par les légumes

L’Organisation Mondiale de la Santé préconise la tétée exclusive des nouveau-nés jusqu’à six mois. La diversification alimentaire commence donc vers cinq mois afin de ne pas brusquer votre bébé. Néanmoins, si pour une raison ou une autre, votre bébé n’est pas allaité, vous pouvez introduire d’autres aliments dès qu’il a quatre mois.

La diversification alimentaire commence par les légumes et fruits. Commencez par les légumes plutôt sucrés comme la carotte ou le potiron et les fruits tels que la banane, la pomme ou la poire. Pour optimiser leurs apports nutritionnels, cuisez les légumes à la vapeur puis mixez-les longuement. Ils peuvent être accompagnés de farine pour bébé à raison de 10cc par mois d’âge et par jour. Les fruits seront de préférence consommés au goûter.

Plan d’alimentation d’un bébé : quoi intégrer ? à quel âge ?

Les légumes et fruits sont introduits dans la nutrition dès quatre ou cinq mois. Les laitages sont recommandés à partir de sept mois, à raison d’un demi-yaourt ou 15 g de fromage râpé par jour. La viande blanche et le poisson non gras font également leur entrée à sept mois, juste lors du déjeuner. À cet âge, une moitié de jaune d’œuf dur est aussi autorisé. Les féculents comme les pâtes, la semoule, le pain, etc. sont quant à eux inclus pour 25 à 50 g le midi à sept mois, puis 50 g midi et soir à huit mois. Veillez tout de même à bannir les fruits rouges jusqu’aux 12 mois de votre enfant et les légumes secs jusqu’à ses 18 mois.

Quelques règles de base de la diversification alimentaire

Ne salez pas les repas de votre bébé jusqu’à ce qu’il atteigne 12 mois. Cela préservera son foie qui a du mal à éliminer le sel avant cet âge. De plus, le goût de chaque aliment sera authentique.

Au début, ne donnez qu’un seul type de légume par repas et présentez le même légume plusieurs fois de suite pour que son palais reconnaisse bien chaque goût. Vous aurez ainsi plus de chance de voir votre enfant apprécier les légumes quand il sera plus âgé.

N’ajoutez pas de sucre aux compotes, jus et yaourts que vous donnez à votre bébé, particulièrement au début de la diversification alimentaire.

Suivre la santé de son enfant : médecin généraliste ou pédiatre ?
Consultations pédiatriques : qui rembourse quoi ?