Kiné, ostéo, chiropraticien : comment s’y retrouver ? Les nuances…

Les thérapies manuelles et/ou gestuelles pour le traitement de maints problèmes de santé sont nombreuses et diversifiées. Parmi ces méthodes non médicamenteuses, il y a par exemple la kinésithérapie, l’ostéopathie et la chiropraxie. Comment différencier ces 3 thérapies manuelles ?

Comprendre la kinésithérapie

Les différences entre kinésithérapeute et ostéopathe sont difficiles à cerner pour la plupart des individus. Tous deux sont des méthodes manuelles pour soigner des troubles au niveau du système musculo-squelettique. La kinésithérapie en particulier est une science clinique qui utilise à la fois des manœuvres techniques exécutées avec la paume des mains et les doigts, des méthodes de mobilisation des muscles et des articulations. Il y a également des procédés de correction de postures. Le kinésithérapeute soigne des troubles au niveau de l’appareil locomoteur, l’entorse, le torticolis, les problèmes respiratoires… C’est aussi un soin préconisé par les médecins pour la rééducation des séquelles et des pertes de plusieurs types de fonctions motrices. Geomed est le site à visiter pour trouver un kinésithérapeute compétent et expérimenté et ainsi obtenir un rendez-vous médical en un temps record.

Quand consulter un ostéopathe ?

Si la kinésithérapie est une méthode clinique reconnue par l’ordre des médecins, l’ostéopathie, elle, se range dans la catégorie des thérapies non conventionnelles. Cette approche se base essentiellement sur des manipulations. L’ostéopathe agit sur le système musculo-squelettique, les tendons et les fascias pour guérir des troubles et maux du corps. Cette méthode permet de soulager ou soigner des troubles, dont les cervicalgies, les rachialgies, les troubles typiques de la gériatrie… Cette approche excelle également dans le traitement des troubles au niveau du dos dont la lombalgie, l’hernie discale, la scoliose, la cyphose, le lumbago… Elle est notamment prescrite pour soigner les maux du dos.

Chiropraxie et entretien de la santé

Une fois les rapprochements et différences entre kinésithérapeute et ostéopathe compris, il convient de s’intéresser à un autre professionnel des soins manuels à savoir le chiropraticien. La chiropraxie fait partie de la médecine parallèle. Les professionnels de cette pratique basent les formations dans ce domaine sur l’anatomie humaine, la biologie et la physiologie. Une connaissance poussée du corps humain et de son fonctionnement est indispensable pour être un bon chiropraticien. Pour le traitement des troubles au niveau du système musculo-squelettique, du tronc et des membres, le spécialiste recourt à des techniques manuelles comme le meulage, le pétrissage, les étirements, les mobilisations articulaires… Il agit également sur les méridiens du corps de façon à harmoniser l’énergie vitale ou intelligence innée. Outre le traitement des maux comme la sciatique, l’entorse ou les problèmes respiratoires, la chiropraxie est aussi une méthode manuelle pour la détente et le regain de vitalité.

Première consultation chez le chiropracteur : comment ça se passe ?
L’ostéopathie : elle aide aussi en cas de troubles digestifs