L’ostéopathie : elle aide aussi en cas de troubles digestifs

L’efficacité de l’ostéopathie contre les troubles digestifs a été démontrée depuis des années. Si vous souffrez d’une douleur chronique, il est peut être temps de consulter un ostéopathe. Mais comment ça marche ?

Ostéopathie : c’est quoi au juste ?

L’ostéopathie est une pratique de la médecine douce. L’objectif est de trouver l’origine du problème afin de traiter à fond chaque patient. Il ne s’agit donc pas ici de traiter seulement les symptômes pour soulager le malade, mais aussi de le guérir et prévenir la réapparition de la maladie. Son atout ? Il n’y a pas de contre-indications. Ainsi, quel que soit votre âge, vous pouvez suivre des séances d’ostéopathie.

Une séance ne suffit pas en général pour guérir un mal. Quoique, le nombre dépend de l’âge de la personne et de la maladie. Le traitement sera effectivement plus long pour les symptômes qui se sont installés depuis longtemps.

Quelles sont les indications ?

L’ostéopathie est une médecine qui peut traiter plusieurs problématiques : les diverses douleurs musculaires et articulaires, les blessures, l’hernie discale, les troubles neurologiques, les troubles céphaliques, les problèmes ORL, les troubles du sommeil, les problèmes de concentration, la fatigue chronique, les problèmes pédiatriques, les troubles urogénitaux, les troubles obstétriques et les troubles digestifs.

À l’évidence, l’ostéopathie pour les troubles digestifs est un traitement très efficace notamment pour soigner les reflux gastriques, le syndrome du colon irritable, la constipation, le ballonnement, l’hernie hiatale, les nausées, etc. Ces troubles peuvent nuire au quotidien de la personne voire même entraîner d’autres symptômes plus ou moins graves. L’ostéopathie peut en effet être une bonne alternative à la médecine.

Comment se déroule la séance ?

Une séance d’ostéopathie se déroule en plusieurs étapes et dure entre une demi-heure et une heure : l’anamnèse ou l’interrogatoire.

Au départ, l’ostéopathe vous posera des questions assez personnelles : les habitudes, les symptômes et les principales causes du problème. Il vérifiera également vos antécédents médicaux qui peuvent expliquer certaines dysfonctions. Tout cela a pour objectif de bien cerner le problème.

Les tests :

Le patient devra par la suite se mettre en sous-vêtements afin que le thérapeute puisse examiner en profondeur son corps et évaluer les différentes structures : bras, ventre, basse, etc.

Le traitement :

Dès lors qu’il aura localisé les fonds du problème, il vous détaillera le plan et durée du traitement. Et la séance débute. Il va falloir s’allonger sur une table ostéopathie pour un résultat optimal. On distingue différentes techniques : l’ostéopathie viscérale, crânienne ou structurelle.

À la fin de la séance, il vous donnera quelques recommandations pour accélérer la guérison et éviter la rechute : conseils alimentaires, pratique du sport, exercices, prescription de compléments alimentaires…

Attention ! Pour certains patients le soulagement est instantané, pour d’autres, il faudrait plusieurs séances pour que les symptômes disparaissent définitivement.

Première consultation chez le chiropracteur : comment ça se passe ?
Peut-on aller chez un ostéopathe sans raison particulière ?